Knödel aux abricots (Autriche)

Le pays aux innombrables gâteaux

S’il y a une destination qui devrait plaire aux gourmands, c’est sans conteste l’Autriche, le pays des gâteaux par excellence. Ma consommation de gourmandises en tous genres a dû être au bas mot multipliée par 10 depuis que je vis ici, et pour cause :  les gâteaux sont, dans la petite république alpine, une véritable institution, et difficile de passer à côté et de ne pas être attiré par les innombrables spécialités qui changent d’une région à l’autre et qui s’adaptent aussi aux différentes saisons.

Invitée à un concert il y a quelques semaines, j’ai eu la surprise de découvrir une vieille chanson faisant l’éloge des gourmandises viennoises, gourmandises auxquelles, comme on le sait, les Français ont également rendu hommage à travers le mot « viennoiserie » (pour s’excuser de leur avoir volé leurs précieux croissants peut-être? ou d’avoir coupé la tête à l’Autrichienne qui nous les avait ramenés?).

Dans cette chanson qui devrait amuser les germanophones, l’interprète nous rappelle avec beaucoup d’humour que les gâteaux autrichiens tiennent au corps, et pas qu’un peu, ce qui explique sans doute pourquoi de nombreux gâteaux sont parfois servis…. En plat principal! Ne soyez pas surpris en effet si, invités chez des Autrichiens, vous vous retrouvez à manger une soupe suivie d’un Strudel aux pommes et de rien d’autre. Ça se fait beaucoup en Autriche et ça peut surprendre : la première fois que mon copain a eu droit à un repas sucré, il n’a pas tout compris et, persuadé que d’autres choses suivraient, il a préféré ne pas avoir la main trop lourde sur l’Apfelstrudel…. Grossière erreur!

La recette que je vais vous présenter aujourd’hui connaît beaucoup de succès l’été, les Autrichiens vouant également un véritable culte aux « Marillen » ou « abricots » comme je vous l’expliquais dans un autre article. Cette recette étant assez lourde, deux Knödel par personne suffisent amplement et vous pouvez sans problème déguster cette spécialité en plat principal. Il existe différentes recettes de Marillenknödel – les trois autres plus célèbres étant celle à base de fromage blanc, celle à base de pommes de terre et celle à base de pâte à Strudel – mais c’est aujourd’hui celle à base de « Brandteig » ou de « pâte à choux » que je vais vous présenter. Vous pouvez bien sûr remplacer les abricots par d’autres fruits de saison : dans la chanson « Mehlspeis » (soit littéralement « plat à base de farine » : c’est un mot qu’on utilise aujourd’hui avant tout pour désigner les gâteaux en Autriche), le chanteur évoque par exemple les « Zwetschkenknödel  » ou « Knödel aux prunes » que vous pouvez préparer sur la même base que les Knödel aux abricots.

Knödel aux abricots

Si vous en avez la possibilité, je vous conseille d’acheter des abricots bio afin de ne pas avoir à les laver car l’eau leur fait perdre leurs vitamines et leurs minéraux. Un petit coup de torchon suffit amplement!

Autriche

Marillenknödel (Knödel aux abricots)

(pour 8 à 10 Knödel)

pour les Knödel

8 à 10 abricots assez fermes

4 à 5 carrés de sucre

250 ml de lait

50 grammes de beurre

220 grammes de farine

1 œuf

1 pincée de sel

pour la panure

60 grammes de chapelure

60 grammes de beurre

40 grammes de sucre glace

quelques cerneaux de noix finement hachés (facultatif)

un peu de cannelle en poudre (facultatif)

  • Incisez les abricots, retirez délicatement les noyaux en faisant en sorte de ne pas ouvrir totalement les fruits et remplacez ces noyaux par 1/2 carré de sucre. Réservez.
  • Versez le lait dans une casserole, salez légèrement, ajoutez le beurre et faites chauffer le tout à feu vif en remuant régulièrement (attention ça déborde vite!). Ajoutez la farine en une fois et mélangez à la cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte se détache des parois.
  • Retirez la casserole du feu, laissez refroidir quelques instants puis ajoutez rapidement l’œuf.

 

  • Formez un boudin avec la pâte et découpez-y autant de morceaux que vous avez d’abricots. Aplatissez chaque morceau de pâte au rouleau, déposez-y un abricot et roulez délicatement le tout en prenant garde à ne pas écraser les fruits.
  • Portez de l’eau à ébullition dans une grosse marmite, déposez-y délicatement les Knödel et laissez-les cuire pendant 10 à 15 minutes (les Knödel sont cuits quand ils remontent à la surface).
  • Préparez la panure : commencez par faire dorer la chapelure à la casserole sans ajouter de matière grasse. Ajoutez le beurre, faites-le fondre en remuant régulièrement pour bien amalgamer le tout puis laissez refroidir quelques instants. Ajoutez le sucre glace et éventuellement quelques cerneaux de noix et de la cannelle en poudre et mélangez.
  • Égouttez les Knödel, roulez-les dans la panure, dressez-les dans des assiettes individuelles et recouvrez-les d’un peu de sucre glace.

Vous pouvez éventuellement remplacer les 1/2 morceaux de sucre par quelque chose de plus gourmand comme un morceau de pâte d’amande par exemple et vous pouvez aussi accompagner vos Knödel d’une sauce à la vanille ou d’une boule de glace.

Mahlzeit! (Et NON pas Guten Appetit!)

Bon appétit!

Publicités

18 commentaires sur “Knödel aux abricots (Autriche)

  1. Très joli poste! Merci de partager des experiences avec nous, Aaah l’Autriche et ses petites merveilles!
    Irrésistible ces knodel, un vrai délice.
    Grosses bises,
    Lucie A.S

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s